téléphone
les meubles par les mains comme faire les meubles par les mains les meubles par les mains - une principale page une principale page - les meubles par les mains la fabrication des meubles par les mains la fabrication des meubles par les forces
les propositions sur la fabrication des meubles par les mains comme faire les meubles par les mains les meubles par les mains, l'article les meubles par les mains, les conseils les recommandations comme faire les meubles par les mains les conseils comme fabriquer les meubles par les mains les meubles par les mains la direction comme fabriquer les meubles par les mains
téléphone

Quand le téléphone

Pas toujours le fil téléphonique s'achève là, où il y a n'importe quel objet des meubles destiné à l'installation du téléphone. Mais personne ne nous empêche de mettre les meubles là-bas, où on établit le téléphone. Nous signalons à l'attention trois variantes de la décision de ce problème.

La décision la plus simple est un petit rayon mural (sur le dessin à gauche). Ses montants sont définis par les montants du téléphone. Pour la fabrication des rayon sont demandés : la planche murale jointe à elle le rayon horizontal du montant un peu plus grand et le régiment, sur qui s'installe proprement le téléphone. Toutes les parties se lient solidement entre eux-mêmes en bois shkantami ou les vis à bois vissées aux rayons horizontaux du verso de la planche murale. En qualité. Des supports entre les régiments on peut utiliser deux pieds aiguisés d'une vieille armoire; il faut contrôler préalablement absolument, si leur xylophage n'a pas abîmé. Les mêmes buts peuvent utiliser une haute étagère étroite (voir le dessin à droite). .

À titre du document on peut utiliser le bois de vieux meubles bien gardés ou les plaques en aggloméré (DSP), par l'épaisseur approximativement 2 voir Pour les pieds nous prendrons krugljak, on peut utiliser d'ailleurs, par exemple, le bâton des balais. Dans les dalles nous perçons les orifices, il suffit loin des bords pour que le bois ne se fissure pas. Les orifices doivent correspondre au diamètre du bâton. Dans trois régiments inférieurs est fait les orifices de part en part. Chez dernier des rayons inférieurs l'orifice se fait sur la moitié de l'épaisseur des rayon. Près d'un petit rayon se trouvant sur elle, l'orifice est fait aussi par dessus sur la moitié de l'épaisseur; près du supérieur rayon l'orifice est fait aussi sur la moitié de l'épaisseur des rayon, mais d'en bas. Les régiments doivent exactement correspondre à ces orifices. .

À titre des supports pour les rayons il est proposé d'utiliser les goupilles métalliques arrivant au milieu des rayons et se produisant à l'extérieur approximativement sur 2см. On peut prendre Pour cela de gros longs clous et scier par leur scie pour le coupage du métal jusqu'à la longueur demandée. La disposition des goupilles est indiquée sur un moyen dessin à droite. Au montage au départ se tapit la goupille inférieure, mais puis sur lui entre la planche. Dans la même succession s'établissent les autres régiments. Pour bol'shej les stabilités du comptoir se collent avec les régiments. .

Dans le troisième cas (voir un moyen dessin à gauche) le montage est produit ainsi que dans la structure précédente, et la structure elle-même se distingue de la précédente seulement selon la forme. Cette variante est recommandée dans les cas où se trouve assez de place et partie droite du rayon supérieur on peut utiliser comme le support pour les couleurs.

Le maître Domestique doit penser toujours de l'utilisation rationnelle des restes du bois, en effet, on peut faire des restes de diverses bagatelles utiles.

Sur le dessin inférieur on cite l'exemple, comme on peut utiliser les restes du bois. Des lattes rondes à de différents travaux restent les morceaux de diverse longueur, par exemple, quand coupent jusqu'à la longueur nécessaire le bâton des pelles et les balais ou changent un vieux bâton cassé à la nouvelle. On peut utiliser ici aussi les branches et les branches restant au bout des arbres fruitiers ou il est simple, choisi dans le bois. La vérité dans ce cas le bois il faut encore de la bonne façon préparer au travail, i.e. retirer l'écorce et travailler la surface ronde. .

Comme est indiqué sur le dessin, on peut faire des restes du bois rond, par exemple, le support pour les objets à fumer. Cinq bouts du bois sont arrangés pour que l'on pouvait solidement les coller, entre lui-même. Devant cela il faut préparer les parties séparées de cette structure. Il faut percer pour cela par dessus les orifices de la diverse profondeur. S'y placent les goupillons pour prochistki trubok, le briquet, l'adaptation pour le bourrage trubok. Les orifices percés de côté, servent pour le placement trubok. On peut Cependant aussi, les installer ainsi qu'est montré sur le dessin inférieur. .

si les parties séparées du support se planifie de travailler morilkoj ou peindre en différentes couleurs, il est recommandé de faire cela avant le collage. Si le support est soutenu par le rayon de la feuille de placage fine, produisant il y a un peu pour les bords, cela augmente encore plus uchtojchivost' de toute la structure.
si les parties séparées du support se planifie de travailler morilkoj ou peindre en différentes couleurs, il est recommandé de faire cela avant le collage. Si le support est soutenu par le rayon de la feuille de placage fine, produisant il y a un peu pour les bords, cela augmente encore plus uchtojchivost' de toute la structure.